Georges LABIT

Né à Toulouse en 1862, dans une riche famille commerçante, Georges Labit se rend en 1884 pour la première fois en Afrique du Nord puis, très rapidement, suivent des voyages en Europe, en Laponie, en Chine mais surtout au Japon.

Le jeune Toulousain s'attache à observer la façon de vivre des autochtones, à recueillir sur les civilisations lointaines des témoignages précieux.

De nombreux objets et œuvres d' art sont ainsi acquis et envoyés à Toulouse...

Georges Labit fait construire dans les années 1890 par Jules Calbairac, une villa de style mauresque, sur un immense terrain, près du canal du Midi, afin d’abriter ses collections selon les conceptions les mieux adaptées de la muséographie contemporaine...

Le 11 Novembre 1893 , ce musée privé est inauguré et ouvert gratuitement au public. Georges Labit s’occupe lui-même de son musée durant cinq ans mais il décède le 9 février 1899.

En l’absence de tout descendant, son père hérite de ses biens et gère le musée. Antoine Labit décède en 1912 et lègue par testament du 8 novembre 1905: “ le musée que son bien regretté fils, Georges Labit, a créé à Toulouse...”.

La ville de Toulouse en prend possession le 29 janvier 1921.